Programmations_vidéo au GIV les 8 et 10 septembre 19h, le 9 septembre 18h.

ENGLISH

15 œuvres / trois programmes au GIV / 4001 rue Berri local 105, Montréal info@givideo.org

Tois jours de projections et d’échanges sur l’art féministe et l’artivisme en Amérique latine, en présence de la commissaire Julia Antivilo. Ce projet bénéficie du programme Accueil d’œuvres et d’artistes provenant de l’étranger du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Ouvert au public et gratuit

 

1/ Les pionnières / Las Pioneras  8 septembre 2015 à 19 h

Programme consacré aux pionnières de l’art féministe latino-américain des années 70 et 80, certaines ayant dominé la scène artistique et intellectuelle.

 

Ciudad Mujer Ciudad

Pola Weiss, 1978, 18 min 40 s, vidéo d’art, espagnol, st français

Vidéo, danse, performance, qui raconte la transition difficile des femmes de la campagne vers la mégalopole de Mexico.

Pola Weiss (1947-1990). Pionnière de la vidéo d’art au Mexique, son œuvre a été rejetée par les milieux intellectuels de l’époque. C’est après une rencontre avec Nam June Paik et Shigeko Kubota, à New York, qu’elle réalise en 1977 sa première vidéo Fleur Cosmique. Elle a non seulement ouvert un nouveau champ de recherches dans le domaine de l’audiovisuel, mais exploré la transdisciplinarité, la performance et la danse.

 

¿Y si es mujer?

Guadalupe Sánchez Sosa, 1977, 6 min 27 s, animation, espagnol, st français

Animation sur le rôle des femmes dans la culture patriarcale.

Guadalupe Sánchez Sosa (Cordoba, Mexique, 1955). Son travail comprend les arts graphiques, l’animation et la direction artistique en cinéma, et explore les techniques d’animation traditionnelles et les technologiques numériques. Ses projets intègrent des expériences vécues pendant ses recherches liées principalement aux enfants, aux femmes et à l’éducation. Elle était membre du collectif Cine Mujer.

 

Juguetes

Maria Luisa Bemberg, 1978, 11 min 39 s, documentaire, espagnol, st français

Ce court métrage explore l’influence des jouets sur la mentalité infantile et ses conséquences dans l’orientation professionnelle future des enfants. Il a été réalisé d’après 70 entrevues menées auprès de filles et garçons de 9 et 10 ans à la Foire de jouets à l’Exposition agricole de Buenos Aires (Argentine).

María Luisa Bemberg (1922- 1995). Féministe, scénariste, réalisatrice et actrice, elle est une des premières femmes latino-américaines réalisatrices de films, et une forte présence dans l’Argentine intellectuelle des années 1970 à 1990. Elle ouvre la voie à un important débat social en cofondant l’Unión Feminista Argentina, la légendaire UFA, et participe à différentes campagnes de conscientisation sur les rôles traditionnels qui restreignent une femme en tant que personne. Dans ses œuvres, elle universalise le désir d’indépendance de ses héroïnes, les forçant à se retrouver face à face avec les pouvoirs établis.

 

El arte en rosa. Mujeres en las artes visuales: Maris Bustamante

Mónica Mayer et Sachiko Uzeta, 2008, 26 min, émission télé, espagnol, st anglais

Conçu comme une série pour la télévision, El arte en rosa parle de la vie et des œuvres des femmes artistes mexicaines. Abordé d’un point de vue politique, l’art est aussi analysé d’un point de vue humain par la voix de ses protagonistes. Dans cet épisode, Maris Bustamante, la « mammy de la performance au Mexique », parle de son travail et de la formation, au début des années 80, de Polvo de Gallina Negra, le premier groupe d’art féministe au Mexique.

Mónica Mayer est née en 1954 au Mexique. Elle est considérée comme une pionnière de la performance et une précurseure de l’art féministe. Avec Maris Bustamante, elle a fondé le groupe Polvo de Gallina Negra. Sachiko Uzeta, productrice et directrice, a fait partie de la première génération de l’École internationale de cinéma et télévision de San Antonio de los Baños à Cuba dans les années 80.

 

 

2/ Elle est frontière /Ella es frontera  9 septembre 2015 à 18 h

S’intéresse aux artistes qui ont ouvert la voie à une réflexion sur les frontières et la signification des territoires dans les années 90.

 

Ella es frontera/ Border she is

Pilar Rodríguez, 1996, 25 min, vidéo d’art, espagnol-anglais

Vidéopoème en hommage à plusieurs poètes chicanas, entre autres Lucha Corpi, Sandra Cisneros et Liliana Valenzuela. Au-delà du texte, le public est invité à parcourir un corps paysage.

Pilar Rodríguez, poète des mots et de la vidéo, traductrice et interprète, aventurière transfrontalière. Rapatriée dans son Mexique natal depuis 2005, après avoir vécu en Californie, au Texas, au Nouveau-Mexique et à Morelos.

 

Mientras dormíamos (el caso Juárez)

Lorena Wolffer, Ximena Cuevas, Rogelio Sosa, 2002, 4 min 54 s, vidéo d’art, anglais

Depuis le début des années 90, plus 300 femmes ont été assassinées à Ciudad Juarez et un nombre similaire de femmes restent manquantes. Cette vidéo révèle ce fait dramatique tout en dénonçant la permissivité qui subsiste à Ciudad Juarez concernant la violence faite aux femmes.

Depuis plus de vingt ans, le travail de Lorena Wolffer propose un espace de résistance et d’énonciation à l’intersection entre l’art et l’activisme. De la création d’interventions culturelles radicales avec différentes communautés de femmes à l’élaboration de nouveaux modèles pédagogiques, ses projets reconnaissent la pertinence des langues expérimentales et déplacent les frontières entre les cultures. L’artiste défend avec ténacité les droits et les voix des femmes généralement invisibles dans le contexte mexicain.

 

Nómadas, las mujeres se mueven 2

Elizabeth Ross, 2008-2009, 7 min 44 s, vidéo d’art, anglais

Cette vidéo parle de la trajectoire sans fin des femmes, tant dans le monde extérieur que dans leurs territoires les plus intimes. Le projet a été réalisé en collaboration avec des artistes qui travaillent sur les questions de migration.

Elizabeth Ross est une artiste multidisciplinaire née au Mexique. Directrice de projets artistiques, agente socioculturelle, commissaire et journaliste, sa présence est internationale. Sa démarche comprend une recherche continuelle aux intersections entre l’art, le féminisme, la politique, la mémoire, l’environnement et la société. Sur le web comme dans la réalité, elle organise des événements où « communauté » est le mot-clé. Elle fonde et dirige 5célula au Mexique et 3Multiverse en Europe, des organisations à but non lucratif qui relient l’art et des collectivités. Elle fonde également Identités, une résidence internationale. Depuis 2003, elle préfère exercer son art dans les rues et les espaces publics.

 

Santas Putas

Verónica Quense, 2010, 54 min, documentaire, espagnol-anglais

Ce documentaire est basé sur la disparition et les meurtres de 14 femmes à Alto Hospicio, Iquique, au nord du Chili, entre le 12 septembre 1998 et le 23 août 2001. Pendant les deux ans et demi qu’ont eu lieu ces crimes, les autorités qui devaient enquêter et protéger n’ont rien fait. Selon le gouvernement et la police, ces femmes, comme elles étaient pauvres, étaient parties pour se prostituer. Après plusieurs années, 5 proches des victimes racontent.

Veronica Quense est née à Valparaiso, Chili, en 1961. Artiste aux multiples facettes, défenseuse des droits humains et de l’environnement, photographe et poète, elle pose sa caméra où les regards se détournent. Ses premières œuvres, les courts métrages de fiction El vuelo de Juana (1997) et El canto olvidado (1998), reflètent déjà son intérêt pour la place des femmes dans la société chilienne. Mais c’est dans le documentaire qu’elle trouve le meilleur véhicule pour dénoncer les conséquences d’une société misogyne et inéquitable.

 

 

3/ LA NOUVELLE DÉ-GÉNÉRATION ET contre-manifestes /LA NUEVA DES-GENERACIÓN Y SUS CONTRAMANIFIESTOS 10 septembre 2015 à 19 h

Fait appel aux œuvres féministes des années 2000 qui s’intéressent à la notion du corps esthétique et politique et à la sexualité pour en dévoiler l’historicité.

 

Belleza v/s Belleza

Katia Sepúlveda, 2007, 3 min, vidéo d’art, sans dialogue

Cette vidéo est une réflexion sur la nature de la beauté et sur les perceptions contemporaines de cet idéal. La réalisatrice s’intéresse à L’Origine du monde (1866), un tableau de Gustave Courbet selon lequel la vulve est à l’origine du monde et de la beauté, et à la poupée Barbie dont les formes ont été imposées comme standards de la beauté contemporaine. Les vulves sont toutes différentes et c’est à partir de cette « beauté » non standardisée que la réalisatrice confronte les stéréotypes.

Katia Sepúlveda Barra est née en 1978 à Santiago du Chili. Katia travaille à partir d’une perspective transféministe, anticolonialiste, postporno et postconceptuelle, réalisant, en dialogue constant avec la théorie, des critiques de fictions et des contre-fictions. Elle vit actuellement à Tijuana, au Mexique.

 

Compulsory maternity

Nadia Granados: La Fulminante, 2012, 3 min 47 s, vidéo d’art, anglais

Monologue sur le débat de la décriminalisation de l’avortement en Amérique latine. La Fulminante est un personnage basé sur le stéréotype de la femme latine sexuellement provocante construit par les médias de masse, le reggaeton et la pornographie. Dans la vidéo, le corps de l’artiste devient une attraction offrant ce qui n’est pas disponible sur les réseaux de communication traditionnels.

Nadia Granados: La Fulminante, est née en 1978 à Bogota. Artiste de la performance, elle utilise son corps comme outil de transformation sociale. Elle s’intéresse à la relation entre la violence contre les femmes et la représentation de la violence dans les médias traditionnels, le machisme institutionnalisé et la pornographie hétérosexuelle.

 

Envío para el río Medellín

Ana María Agredo, 2014, 4 min 58 s, vidéo d’art, sans dialogue

Cette vidéo s’inspire d’un poème de Selen Arango sur la violence à Medellín, Colombie, où la vie et la mort sont en chute libre.

Ana Maria Agredo, féministe, queer. Ses recherches et sa production artistique sont axées sur les problématiques du corps et de la sexualité, sous l’angle de la décolonisation, la résistance et la désobéissance. Ses projets portent sur l’écriture radicale et sur l’acquisition de connaissances à partir d’espaces indisciplinés versus l’éducation sexuelle et l’histoire de l’art. Elle travaille actuellement sur les enjeux et préoccupations de la pensée queer latino-américaine.

 

Manifiesto Gordx

Constanza A Castillo et Samuel Hidalgo, 2012, 4 min 40 s, vidéo d’art, espagnol-anglais

Manifiesto gordx est un contre-manifeste pour le plaisir du corps gros. C’est un appel à l’anarchisme corporel et aux débordements politiquement incorrects. C’est une contestation visuelle des normes patriarcales de la beauté.

Constance A. Castillo est née à Quilpué-Valparaiso, au Chili. Militante lesbienne anarcho-féministe, performeuse et animatrice, elle travaille sur des sujets comme la politisation de la corpulence et du corps, l’hétérosexualité comme régime politique et les luttes antipatriarcale, antispéciste et postporno.

Castigadores domésticos moderados

Alejandra Dorado, 2008, 11 min, vidéo d’art, espagnol-français

La vidéo raconte l’histoire d’une femme avec les hommes de sa vie. Le bidonville, les premières relations, la pauvreté, l’abus, l’amour et l’envie de dépassement, jusqu’à un incident tragique où, en légitime défense, elle tue son mari devant ses deux fils. Cette œuvre est issue de recherches sur des cas de violence où des femmes deviennent agresseuses en légitime défense.

Alejandra Dorado, née en 1969 à Cochabamba, Bolivie. Elle est considérée comme l’une des artistes les plus importantes de l’art contemporain en Bolivie. Dans ses installations et performances, Dorado s’intéresse aux relations d’identité, de genre et de pouvoir. Elle est également fondatrice et directrice du projet La caja verde, un programme d’éducation artistique innovateur pour les jeunes aveugles.

 

Aphrodisia

Malignas Influencias, 2008, 6 min 18 s, vidéo d’art, anglais

Cette vidéo est une invitation à essayer Aphrodisia, un urinoir spécialement conçu pour les femmes. Il sert à uriner debout, mais sert aussi de bidet et de jouet masturbatoire. C’est à la fois un objet de plaisir et un outil politique pour subvertir la vie quotidienne et le privé. C’est de l’art féministe au service des spectatrices.

Malignas Influencias est un collectif d’art féministe qui œuvre depuis 2004. Il est composé des artistes Julia Antivilo, Jessica Torres, Zaida González et Paula Moraga. Les projets visuels et performances du groupe visent à créer des liens entre l’histoire, l’art et l’activisme féministe. Les artistes dénoncent la violence faite aux femmes et revendiquent le plaisir comme un droit.

 

42 frases contra el aborto

Coordinadora Universitaria de Disidencia Sexual, 2012, 14 min 58 s, vidéo artiviste, espagnol, st français

La vidéo a été lancée sur YouTube afin de promouvoir le débat sur l’avortement dans les réseaux sociaux. La vidéo recense les arguments les plus conservateurs de ceux qui s’opposent à l’avortement, recueillis lors de la campagne Dona por un aborto ilegal qui visait à financer des avortements illégaux. Elle a fait un tel succès dans le cyberespace que YouTube et Vimeo ont dû la retirer suite aux pressions de groupes Pro-vie.

Coordinadora Universitaria de Disidencia Sexual (CUDS)

CUDS est un collectif de dissidence sexuelle avec à son actif plus de dix ans d’activisme au Chili. Les membres du groupe travaillent auprès de la communauté universitaire, des jeunes et de la société chilienne en général, à conscientiser aux façons alternatives de vivre la sexualité. Les pratiques du CUDS se déplacent entre la production théorique et la performance.

 

 

 

Julia Antivilo est historienne et artiste de performance féministe. Ses écrits portent sur le rôle social et culturel des femmes en Amérique latine et la relation entre l’art, le genre et le féminisme. Elle a obtenu une maîtrise et un doctorat en Études latino-américaines de l’Universidad de Chile (Chili) et entreprend un post doctorat sur l’artivisme contre l’hétéronormativité en Amérique latine à l’Universidad Autónoma Metropolitana (Mexique). Elle est membre du collectif Malignas Influencias (Chili/Mexique). Ses œuvres ont été présentées au Chili, en Argentine, en Bolivie, en Colombie, aux États-Unis, au Costa Rica et au Mexique. Elle vit actuellement au Mexique où elle collabore avec les groupes artistiques La Pocha Nostra, Pinto mi Raya et Producciones y Milagros Agrupación Feminista A.C.

 

Le GIV, dont le mandat multiple est de distribuer, diffuser et produire des vidéos indépendantes, fait partie des rares centres qui, de par le monde, se consacrent à la mise en valeur d’œuvres réalisées par des femmes.

Atelier / Workshop coprésentation avec Oboro 9 septembre à 14 h.

Artivismo contra la heteronorma en América Latina / L’artivisme contre l’hétéronormativité en Amérique Latine.


Organisé par le Groupe Intervention Vidéo

L’atelier propose un aperçu de la démarche des artistes et collectifs qui ont lutté contre l’hétéronormativité comme système d’oppression et d’exclusion en Amérique latine. Il sera donné en espagnol avec traduction simultanée en français. Durée : 3 hrs


Presented by Groupe Intervention Vidéo

This workshop presents an overview of the approaches employed by artists and collectives who fought against the heteronormativity as a system of oppression and exclusion in Latin America. It will be offered in Spanish with simultaneous French translation. Duration : 3 hours

Oboro / 4001 rue Berri, local 301, Montréal http://www.oboro.net
Information GIV  T: (514) 271-5506 info@givideo.org   www.givideo.org

 

 

 

Performance de Julia Antivilo / Affichage dans les rues de Montréal

La Dama. De placeres y otras vibraciones / La Dama. Plaisirs et autres vibrations/La Dama. Pleasures and other vibrations

Le 10 septembre au GIV, suite à la programmation/Septembre 10 th at GIV, following the video program.

 

La Dama, personnage de la performance de Julia Antivilo, remet en question certains stéréotypes féminins. En chantant et en dansant sur l’air de « Sorry, I’m a Lady », cette Dame déconstruit avec ironie la chasteté, la décence et la pudeur. Elle invite le public à vivre une expérience libératrice en essayant la Balançoire du plaisir.

La Dama, a character in the performance by Julia Antivilo, challenges certain female stereotypes. Singing and dancing to the tune of “Sorry, I’m a Lady”, this lady ironically deconstructs chastity, decency and modesty. She invites the public to experience a liberating experience by trying the Pleasure Swing.

 

 

 


Affichage dans les rues de Montréal des linogravures de la série #VivasNosQueremos produite par Mujeres Grabando Resistencias.

 

Action collaborative entre les groupes artivistes Mujeres Grabando Resistencias de Mexico et Wall of Femmes de Montréal. Date et lieu à confirmer.

#VivasNosQueremos est une campagne d’intervention créative et collective contre la violence faite aux femmes, le féminicide et le droit à la légitime défense face à la violence.

 

Postering action in Montreal of linocuts from the #VivasNosQueremos series, created by Mujeres Grabando Resistencias. Collaborative action between the artivist groups Mujeres Grabando Resistencias de Mexico and Wall of Femmes de Montréal.

 

#VivasNosQueremos is a campaign of creative and collective action speaking out on violence against women and the right to self-defense in the face of violence.

 

Répertoire virtuel de l’art féministe latino-américain sur le site du GIV/ Online Archive of Feminist Latin American Art @ GIV

Ce répertoire rassemble le travail d’une centaine d’artistes du Chili, de l’Argentine, de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie et du Mexique.

ARCHIVA Un proyecto de Mónica Mayer :  consulter le pdf / read this pdf

This archive present the work of a hundred feminist artists from Argentina, Bolivia, Brazil, Chile, Colombia and Mexico. Available for consultation on GIV’s web site.

 

Peru_achaalvarezandradearizabarrigabembergborjaburlesBursztynbustamantecampilloCamposCamposPonscastilloCastro_yym

chelletchorasclarkcocqcolectivacollectivoCUDSdoradodosaldraneganaerrazurizezcurraferreyraflandesfuskovagarcia_Lgarciagrobetgrupo

 

deperrahincapieinvasorixiturbideivaginariojandettejimenezlafulminantelalocalaralasSuciaslobaslucenamadremafaldasmalignasmarescamayermendezmendietamoralesmujeresCreandomujeresneiraocharanorozcopapePessahprestamistasprodquenseRaznovichrifforippeyriverorodriguez_claudiarodriguez_pilarrosssaenzsanchezsantiagosauretsepulvedaserranosilvestrisSosataller_AAFtorrestrejotrujillougarteugartevalenciavicunavillegasweisswolfferyared